SAVE THE DATE : WEBINAIRE #PAGOF

« Covid-19 et gouvernement ouvert en Afrique francophone : quelles initiatives pour accéder à une information fiable ? » Webinaire en français

Inscription

En savoir plus

Lexique

Civictech : (abréviation de civic technology ou technologie civique) représente l’ensemble des procédés, outils et technologies utiliser pour renforcer l’ouverture et la transparence du gouvernement et des autorités locales mais également la participation citoyenne.


Collaboration : elle constitue la pierre angulaire du gouvernement ouvert, à savoir la co-construction et co-élaboration de l’action gouvernementale avec la société civile.  Le gouvernement et l’ensemble des composantes de la société civile (citoyens, entreprises, médias, OSC) sont incités à travailler ensemble pour une meilleure efficacité de l’action publique et une plus grande adéquation de cette dernière aux besoins du citoyen.


Données ouvertes : Données qu’un organisme met à disposition de tous, sous forme de fichiers numériques, dans un format exploitable informatiquement, gratuitement, afin de permettre leur réutilisation.


Gouvernement ouvert : c’est un mode de gouvernance qui vise à améliorer l’efficacité et la responsabilité des modes de gouvernance publique. Elle établit que les citoyens ont le droit d’accéder aux documents et aux procédures de leurs gouvernements afin de favoriser une transparence et une responsabilisation accrue et de donner aux citoyens les moyens nécessaires pour contrôler, superviser et prendre part aux décisions gouvernementales et locales.


Logiciel libre : c’est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement. Ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l’utilisateur et la possibilité de partage entre individus.


Participation citoyenne : elle se joue à deux niveaux, d’une part en incitant le gouvernement à consulter régulièrement et à écouter les citoyens lors de la prise des décisions et d’autre part en incitant le citoyen à influencer l’action publique par sa participation aux processus politiques ainsi qu’à l’élaboration et au suivi des politiques publiques.


Redevabilité : il s’agit du principe suivant lequel tout citoyen peut demander à son administration et ses élus de rendre compte de ses actions, des dépenses publiques encourues et de la performance des services publics. C’est aussi la mesure par laquelle les citoyens peuvent suivre et influencer les processus gouvernementaux par l’accès à l’information gouvernementale et aux instances décisionnelles.


Transparence : elle permet une bonne compréhension du travail gouvernemental par le citoyen et est garante de la confiance entre le citoyen et le « politique » (ex : droit d’accès aux informations ou aux documents administratifs, publication des données publiques dans le cadre d’une stratégie de données ouvertes).

PAGOF, un projet mis en œuvre par CFI et Expertise France, financé par l'AFD

CFI Expertise France AFD